jeudi 1 décembre 2011

VX Ace, la preview

Une première démonstration de VX.Ace vient d'être diffusée (merci à Maws (via http://www.rpg-maker.fr) et Kayser (http://www.koruldia.info) pour avoir proposé rapidement un lien sur leurs forums respectifs.


La première chose qu'on remarque, c'est que les utilisateurs de Rpg Maker VX ne seront pas trop perdus car l'interface semble reprendre les mêmes grandes lignes que son grand frère. Cependant, quelques petits ajouts sont visibles :


Il est maintenant possible de définir les zones de combats manuellement sans s'embêter avec des zones par variables./ Possibilité de mapper directement les ombres sans devoir jouer avec les ombres automatiques (ce qui était foncièrement ennuyant) et le logiciel intègre un charamaker très limité mais qui permet tout de même de gagner beaucoup de temps.

Les zones de combats
Comme nous l'avons dit précédemment, VX.Ace intègre la définition des zones de combats manuellement.
Cette nouveauté est, selon nous, vraiment excellente car elle permet de doser de manière plus minutieuse les fréquence est les zones de combat. De plus, la manière de procéder semble assez intuitive.

Les ombrages manuels
Son prédécesseur avait de sérieux soucis pour les ombrages, (dynamiques et souvent contraignant), VX.Ace règle le soucis en admettant une manière de place des sombres de manière rapide et manuelle.


Il est donc possible de positionner ses ombres comme le dernier des abrutis de manière précise sans être encombré par l'excès d'automatisation.

Le Charamaker
Ne nous voilons pas le face, cet outil ne remplacera pas les créations minutieuses et amoureuse du maker, cependant, il peut réellement faire gagner du temps dans les jeux (pour le moment RTPLike, il faudra tester une version non-bridée pour en dire plus) mais qui permettra de faire gagner du temps pour la réalisation de NPC à l'importance discutable.



Une nouvelle expérience de mapping
Les limitations de tileset faisaient souvent passer VX comme étant la bête noire du mapping (même si certains se débrouillaient très bien avec comme Nusenism), dans VX.Ace, il est possible de relier une map à un jeu de ressources, donc les limitations sont cassées sans devoir passer par un script complexe et peu ergonomique, de plus, VX.Ace admet la notion de direction dans la passabilité (comme sur XP) donc il devient facile de créer des échelles, escaliers, etc.

Améliorations complémentaires
Les nouveautés de RMVX.Ace ne se limite pas qu'à ses trois utilitaires, on notera un RGSS3 qui semble beaucoup plus structuré que l'ancien (La gestion des fichier séparée, plus de variable globale pour les scènes, un main qui repose sur une notion de jeu qui se lance, donc une seule ligne :) ) bref, de quoi rendre heureux beaucoup de scripteurs.
Ajout de commandes événementielles, avancée dans la manipulation de panorama, modification rapide de l'écran titre et possibilité d'afficher un le titre du jeu sur l'image, apparition des  fonds de combats, personnalisation avancée du système de base, gestion native de la chenille, ajout de dynamisme dans les boites de dialogues et pleins d'autres choses.

Ajouts complémentaires
Les découvertes sont progressives:
  • monos nous annonce que les slots de sauvegarde sont passé à 16 (contre 4)
  • Il ajoute que le compteur d'image par de 20 à 100 (arme à double tranchants, pensons au moteur graphique...)

Conclusion
Nous n'avons pas présenté toutes les nouveautés de VX.Ace car nous ne sommes pas à l'aise avec le japonais :),  cependant, cette version promet d'être beaucoup mieux que l'ancienne et de casser un peu les préjugés qui font que RMVX est souvent, à tord, considéré comme le moins bon de la lignée. Vivement la version Anglaise ainsi qu'une hypothétique traduction.
Le seul petit point noir est la non compatibilité avec les anciens projets VX, ce qui est totalement logique étant donnée que le logiciel change radicalement.
Cette brève ne reprend hélas pas toutes les nouveautés, cependant un débriefing plus complet sera surement rédigé lors de la sortie d'une version Anglaise.

Nuki & S4suk3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire